Dakhla samedi 18 septembre 2021 Inscription à la newsletter

Recherche

Des hommes d’affaires polonais prospectent les opportunités d’investissement à Dakhla

Après une escale à  Laayoune,  l’importante délégation d’hommes d’affaires polonais a poursuivi sa mission économique en vue de  prospecter les opportunités d’investissement dans les provinces du Sud du Royaume.  Ainsi, les investisseurs polonais ont atterri à  Dakhla, perle du sud où ils ont tenu une réunion avec le Wali de la Région, M. Lamine Ben Omar entouré de   ses principaux collaborateurs,   du Directeur Général du CRI et des  responsables des services extérieurs.  Après la présentation de la région par le Wali, les investisseurs polonais se sont rendus au Centre Régional d’Investissements  dont le directeur Général, M. Mounir Houari leur a fait un exposé détaillé sur les différents secteurs d’activités économiques. 

Suite à quoi, les dirigeants  des firmes polonaises de renommée internationale ont visité  la zone industrielle et les  différents grands projets structurants  de la ville avant de se rendre à l’hôtel « La Crique  où  ils ont tenu des réunions B2B  avec des hommes d’affaires locaux ce qui  a permis aux  deux parties  de faire le point, chacune  sur son secteur d’activités

Organisée par l’ambassade du Maroc à Varsovie, en collaboration avec les Centres régionaux d’investissements (CRI) des provinces du sud, cette mission économique dont la dernière  étape était Dakhla, perle  du Sahara marocain qui connait un grand essor économique et qui offre des opportunités exceptionnelles d’investissement, était l’occasion pour les visiteurs de prospecter les opportunités d’investissements dans cette ville.

A noter que les membres de la délégation représentent des entreprises actives dans les secteurs de la fabrication de solutions d’éclairage professionnelles, la technologie de fabrication d’hélicoptères ultralégers à multiples usages. Leurs secteurs d’activité comprennent également l’industrie sanitaire et agricole, la production de poteaux électriques, d’éclairage et de télécommunication, la production de bornes de recharge pour voitures électriques, la fabrication d’équipements et de matériels de lutte contre les incendies et la production des conteneurs spécialisées pour le marché militaire et civil.

Les hommes d’affaires polonais venus   explorer les provinces du sud et s’informer  sur  les efforts de développements consentis par le Maroc aux niveaux national et régional, notamment  dans ces provinces du sud, et de constater de visu  les efforts déployés à travers un certain nombre de projets d’infrastructures réalisés dans différents secteurs, en particulier dans les régions.

Les visiteurs ont exprimé leur étonnement et leur surprise admirative  devant le degré de développement que connaissent ces provinces qui ont jailli du désert. Souhaitant contribuer à leur dynamique économique en saisissant les différentes opportunités d’investissements.

En marge de ces rencontres, Dakhla Spot Online a rencontré M. Abderrahim Athmoune, Ambassadeur de Sa Majesté en Pologne et initiateur de cette visite. Nous le remercions d’avoir voulu répondre à nos questions.

D.S.O. : Monsieur l’Ambassadeur, Pouvez-vous nous parler de cette délégation et des objectifs de sa visite ? Est-ce une coïncidence que la visite se déroule au moment des élections dont nous vivons encore le climat ?

Abderrahim Atmoun : Nous avons travaillé pendant plusieurs mois sur la préparation de cette mission, au niveau de l’ambassade du royaume à Varsovie. Elle devait se dérouler au mois de mai passé, mais la pandémie qui touche le monde  entier nous a obligés à  la reporter  jusqu’à cette date.

D.S.O. : Pourquoi  le choix de Dakhla ?

A.A. : Le 7 avril dernier, l’ambassade du Maroc à Varsovie a organisé  une réunion virtuelle avec de grandes entreprises polonaises très intéressées pour investir dans les provinces du sud. Ces sociétés dont certaines sont des multinationales (FlyArgo, LUG, Alumast, EV Charge, Ogniochron, EMER), qui ont participé à la rencontre par visioconférence, ont signé un document qui les engage à investir à Dakhla et à Laayoune.

Visite éclair du Galactic Sir Richard Branson

Après avoir été le premier civil à faire une virée dans l’espace, Sir Richard Branson, fondateur du Virgin Group, s’est rendu à Dakhla après une virée à Marrakech.

Arrivé dans son Jet privée pour une visite de 24H, il a été accueilli par Mr. le Wali de la région Dakhla – Oued Ed-Dahab, Mr. Lamine Ben Omar dans sa résidence.

Sir Branson, accompagné de ses amis, s’est rendu sur différents sites de la région afin d’évaluer les possibilités d’investissement à Dakhla, particulièrement dans l’hôtellerie et le Kitesurf.

Pour mémoire, Sir Branson est propriétaire de L’île Necker située dans les Îles Vierges anglaises où il s’adonne à son sport favori le kitesurf avec ses amis et invités de marque notamment le dernier en date l’ancien Président Barack Obama.

Sir Richard s’est après rendu a l’hôtel Ocean vagabond pour déjeuner puis a réalisé un downwind en kitesurf jusqu’à la Dune Blanche durant 1h30.

Il a fini sa journée à l’hôtel Dakhla Attitude où il a dîné et a passé une soirée tranquille avec ses proches et invités.

Sir Richard a été subjugué par Dakhla et sa région, il reviendra pour faire du kitesurf et certainement investir, nous confie-t-il.

Installation de Mme Zainab Candy consule générale de Sierra Leone à Dakhla

Dakhla, 30/08/2021 (MAP), La diplomate sierra-léonaise, Mme Zainab Candy, a été installée lundi consule générale de son pays à Dakhla.

Mme Candy a été installée dans ses fonctions par l’ambassadeur de la République de Sierra Leone à Rabat, Atumanni Dainkeh, lors d’une cérémonie organisée au siège du consulat de ce pays africain, en présence du Wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar et de l’ambassadeur, directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale, Mohamed Mitqal.

Dans une déclaration à la presse, M. Dainkeh a relevé que l’installation de la consule générale reflète l’excellence des relations entre les deux pays, comme elle réaffirme la position de son pays en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc.

Cet acte vient « souligner les excellentes relations d’amitié et de coopération et notre volonté de continuer notre partenariat », a-t-il insisté, rappelant que la Sierra Leone avait fermement soutenu la volonté du Maroc de rejoindre sa famille institutionnelle, l’Union africaine (UA).

L’ambassadeur a ajouté que cet événement va au-delà de l’aspect politique, d’autant plus que Dakhla est une région qui regorge d’importantes opportunités économiques et d’investissement, notant que cet acte va servir les intérêts des deux Etats membres de l’UA « du point de vue économique et pour le bien-être des deux peuples ».

Pour le diplomate sierra-léonais, il s’agit en effet de faciliter le transfert de biens et de services de la région vers son pays et renforcer ainsi les échanges entre les deux pays.

De son côté, M. Benomar a fait part de la « fierté » de tous les acteurs de la région Dakhla-Oued Eddahab pour l’installation de Mme Candy en tant que Consule générale de la République de Sierra Leone à Dakhla, soulignant la disponibilité des autorités locales « à travailler ensemble pour soutenir les mécanismes de coopération » et encourager les visites mutuelles entre touristes et investisseurs marocains et sierra-léonais, au service des enjeux de développement des deux pays.

Il a également assuré que tous les services administratifs et les instances de la région apporteront leur plein soutien à la Consule générale pour qu’elle puisse accomplir sa mission diplomatique à Dakhla dans les meilleures conditions.

Vendredi dernier, la Sierra Leone a inauguré son ambassade à Rabat et les deux pays avaient également signé une feuille de route dans le but de renforcer la coopération bilatérale dans plusieurs domaines.

Paraphé par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et son homologue sierra-léonais, David Francis, le document a trait aux domaines de l’éducation et formation, la coopération technique, la promotion économique et les investissements, outre la coopération dans le domaine de la sécurité. Il porte également sur les échanges de visites officielles.

Le ministre des Affaires Étrangères de la Gambie en visite privée à Dakhla

Entretien avec M. Mamadou Tangara, Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Internationale et des Gambiens à l’Étranger, en visite privée à Dakhla

Dans un entretien avec Dakhla Spot Online, son excellence Mr. Mamadou Tangara, Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Internationale et des Gambiens à l’Étranger sur sa visite familiale à Dakhla : “Je suis arrivé à Dakhla et je suis tombé sous le charme de l’endroit.”

Q : Venu pour y passer vos vacances, comment avez-vous choisi Dakhla ?

Quand j’étais ambassadeur représentant permanent de la Gambie aux Nations Unies, j’avais promis aux enfants de les emmener au Maroc. Plus précisément à Dakhla. Nous avions vu les photos de Dakhla à travers un ami d’enfance qui était ambassadeur de la Gambie au Maroc. En visualisant notamment celles de la Dune Blanche et du lagunes, les enfants sont tombés sous le charme de la ville et de sa région.

Entre temps j’ai été nommé ministre et j’ai dû partir sans tenir ma promesse. Cependant, trois années plus tard, j’ai pu la respecter et toute la famille est heureuse d’être là.

Q : Comment trouvez-vous Dakhla durant votre séjour  ?

Dakhla est une ville très agréable pour se reposer. Je suis venu ici pour la première fois pour l’inauguration du consulat de la République de Gambie. D’ailleurs, j’ai été le premier à ouvrir un consulat à Dakhla. J’en suis très fier.

Des amis à moi m’ont fortement conseillé un endroit qu’il fallait absolument voir : Dakhla Attitude. J’y suis venu et je suis tombé sous le charme de cet hôtel. Aujourd’hui c’est avec beaucoup de plaisir que je retrouve cet endroit merveilleux qui a nécessité un travail extraordinaire. C’est un lieu, je dirais,  paradisiaque.

Q : Est-ce que vous comptez revenir à Dakhla ?

Bien sûr, je reviendrai avec plaisir en compagnie des enfants. L’hôtel ainsi que son personnel sont très sympas et  très professionnels. Le cadre est joli, agréable. Le climat est vraiment superbe à Dakhla.

Q : En conclusion ?

Dakhla est un endroit extraordinaire. Je reviendrais avec ma famille et particulièrement à Dakhla Attitude. Je ne suis absolument pas déçu des recommandations de mes amis qui m’ont fait découvrir cette destination exceptionnelle.

 

 

Le projet du port de Dakhla Atlantique avance à grands pas

Le ministère de l’Equipement, du Transport, de la logistique et de l’Eau vient d’annoncer que la présélection pour la réalisation des travaux de construction de ce projet étant arrêtée, le choix du titulaire du marché sera bientôt connu. Le lancement effectif des travaux suivra.

Suite à l’achèvement des études relatives à la réalisation du nouveau port de Dakhla Atlantique , le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a procédé au lancement de l’appel d’offres avec présélection relatif à la réalisation des travaux de construction, dont les résultats de la phase de présélection ont été publiés par le ministère, conformément à la règlementation des marchés publics en vigueur.

La liste des sociétés admises à l’issue de la phase de présélection étant arrêtée, la phase suivante portera sur le choix du titulaire du marché et par la suite sur le lancement effectif des travaux.

Doté d’une conception évolutive et extensible, ce projet portera sur la réalisation d’un port en eaux profondes sur la façade Atlantique de la région de Dakhla Oued Eddahab, selon trois composantes : un port de commerce à une profondeur de -16 m/zéro hydrographique, un port dédié à la pêche côtière et hauturière, et un port dédié à l’industrie navale.

Ce port sera adossé à une zone industrialo-logistique de 1.650 hectares destinée à offrir des services industriels et logistiques de qualité.

Rappelons que le nouveau port de Dakhla Atlantique constitue un projet phare du modèle de développement des provinces du sud initié par Sa Majesté Mohammed VI et qu’il avait fait l’objet d’une convention spécifique signée devant le Roi, en février 2016.

Ce projet qui revêt une importance stratégique pour l’Afrique de l’Ouest et pour les provinces du Sud, notamment la région de Dakhla Oued Eddahab, permettra d’une part de soutenir le développement économique, social et industriel de la région, dans tous ses secteurs productifs (pêche, agriculture, mines, énergie, tourisme, commerce, industries, etc.). Il permettra d’autre part de doter la région d’un outil logistique moderne et évolutif qui permettra de capter les opportunités futures offertes par le secteur du transport maritime à une échelle internationale.

La startup IPC lance la plateforme « click&invest » à Dakhla

Invest Partners Consulting, la 1ère FinTech Marocaine de conseil en stratégie et en investissement, vient d’enregistrer la première marque territoriale numérique au Maroc et en Afrique, « Click&Invest », une nouvelle plateforme destinée aux investisseurs régionaux, nationaux et internationaux pour l’impulsion économique et la promotion de l’investissement territorial sur Dakhla.

La région de Dakhla oued Eddahab dispose des atouts nécessaires pour devenir un nouveau hub économique vers l’Afrique. Cette ville aux potentialités énormes attire de plus en plus les investisseurs des quatre coins du monde. C’est la raison pour laquelle, Invest Partners Consulting lance aujourd’hui la première plateforme digitale « Click&Invest », pour faciliter l’accès à l’investissement de la proposition des opportunités d’investissement au concrétisation des projets.

Très simple d’utilisation, « Click&Invest » vient de renforcer le dispositif d’accompagnement aux activités économiques et à l’investissement dans la région Dakhla Oued Eddahab. Le principe reste la mise à disposition d’une plateforme digitale dédiée principalement aux investisseurs, porteurs de projets et entrepreneurs pour se renseigner sur les incitations liées à l’investissement et promouvoir les atouts économiques de Dakhla afin d’explorer les opportunités d’échanges et de collaboration économique à l’échelle nationale et internationale dans plusieurs secteurs porteurs de croissance, à savoir : le commerce, la logistique, le tourisme, l’économie solidaire et sociale …

Dakhla confinée, pas confinée ?

L’information a circulé hier selon laquelle Dakhla était mise sous cloche suite à la recrudescence du nombre de cas de covid 19. Mais à ce stade aucune information officielle n’a été donnée.

Dure journée pour le tourisme hier, à quelques heures d’intervalles, deux annonces fortes sont tombées. La fermeture, ce soir, mardi 30 mars, des frontières avec la France et l’Espagne et celle d’un confinement de Dakhla qui aurait été décidé, hier, par les autorités locales suite à une explosion de cas de contaminations au variant anglais (49 cas).

Toujours au conditionnel, les autorités locales auraient décrétés un confinement total d’au moins 72 heures et la fermeture de tous les établissements publics. Les articles parus hier parlent également d’une interdiction de tout déplacement de et vers la ville.

Cependant, à ce stade, aucun communiqué officiel n’annonce de décision et l’information n’est pas non plus disponible auprès de nos confrères de la MAP qui n’ont diffusé aucune dépêche sur le sujet.

A côté de cela, les établissements hôteliers sont toujours ouverts et n’ont pas eu de consignes particulières à ce stade et la liaison aérienne entre Dakhla et Casablanca est toujours maintenue par la Royal Air Maroc…

Alors Dakhla confinée ou pas confinée ?

Nous en saurons sûrement un peu plus dans les prochaines heures…

Nadia El Yazidi

Parution : Gad Elmaleh promeut l’ouvrage Dakhla Spots

De passage à Rabat, Gad Elmaleh a posé devant l’objectif avec le livre Dakhla Spots. Un ouvrage édité récemment par Dakhla Média, conjointement avec l’Office National Marocain du Tourisme.

Amoureux de son pays, Gad Elmaleh marque ainsi son engagement pour Dakhla, «une région qu’il dit ne pas connaître encore, mais qui est très appréciée par Arié Elmaleh, le frère de l’humoriste, grand amateur de spots. Toujours est-il que Gad Elmaleh a promis de s’y rendre très prochainement.

Plus de détails sur Le magazine Version Homme: Cliquer ici

« Dakhla Spots », l’Opus qui sublime une destination hors du commun

Dakhla Spot est incontestablement une des curiosités littéraires de ce début d’année. Edité par Dakhla Media en collaboration avec l’Office National Marocain du Tourisme, ce beau livre de 240 pages sur la ville de Dakhla est d’une grande qualité tant par la qualité des textes que celles des photos. Dakhla Spots est ainsi une invitation au voyage et un véritable hymne pour une des plus belles destinations marocaines.

Dakhla est incontestablement la destination vedette de cette année 2021. L’engouement est certain tant de la part des touristes internationaux que nationaux.

C’est donc tout naturellement que la société Dakhla Media en collaboration avec l’Office National Marocain du Tourisme vient d’éditer un beau livre sur la destination en mettant en avant ses atouts touristiques.

Dakhla Spot est ainsi une des curiosités littéraires de ce début d’année. Et c’est tout d’abord la couverture qui surprend par son graphisme minimaliste. D’un bleu sahraoui magnifique, celle-ci reprend en effet les trois éléments principaux de la région : le soleil, la dune et la mer.

L’ouvrage de 240 pages est quant à lui introduit par Moulay Abdelaziz Senoussi, DG de Dakhla Media et préfacé par Adel El Fakir, DG de l’Office National Marocain du Tourisme.

« Pour l’ONMT, l’objectif aujourd’hui est de positionner Dakhla comme destination balnéaire à part entière et de la faire rayonner sur l’échiquier international en faisant de Dakhla une marque forte reconnue partout dans le monde » souligne Adel El Fakir.

Au sommaire 9 chapitres : «Les atouts de Dakhla», «Une faune et une flore uniques», «Une activité touristique en plein boom», «Dakhla, capitale de kitesurf», «Une multitudes d’activités à pratiquer», «Une destination éco-responsable», «Une terre et des Hommes», «Une région qui mise sur ses infrastructures» et enfin «Un grand chantier à ciel ouvert».

Les textes, d’une grande qualité, sont écrits par une équipe de journalistes dont Ahlam Jebbar et supervisés par Driss Senoussi, premier opérateur hôtelier de Dakhla.

Le tout est sublimé par des photos magnifiques et inédites de deux grands photographes professionnels, amoureux de Dakhla, Mariano Arias et Ludovic Sauveur Antoine.

La coordination et la direction artistique du livre ont, quant à eux, été supervisés par Chama Bargach.

Le beau livre Dakhla Spots est ainsi une véritable « Dakhlaration d’amour » pour une région hors du commun amenée à devenir l’un des principaux pôles balnéaire et touristique du pays.

Lancement de la campagne de vaccination

L’opération de vaccination des professionnels de la santé contre la Covid-19 a démarré, hier soir, jeudi 28 janvier 2021, à Dakhla, selon les critères de priorisation établis par le ministère de la Santé, dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus.

10 professionnels de la Santé relevant de la province d’Oued Eddahab et œuvrant en première ligne pour contenir la pandémie du coronavirus, ont reçu la première dose du vaccin à l’hôpital régional Hassan II de Dakhla, avant le démarrage, aujourd’hui, vendredi 29 janvier 2021,de l’opération de vaccination sur une grande échelle auprès de l’ensemble des catégories concernées.

Conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, les services du ministère de la santé au niveau régional sont désormais mobilisés pour entamer la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, selon les critères de priorisation établis par le ministère de la Santé.

La première étape de l’opération de vaccination ciblera les autres professionnels de la Santé âgés de plus de 40 ans, en plus des autres catégories mentionnées dans la stratégie nationale de vaccination.

Il existe trois Centres de vaccination fixes dans la région, dont deux à Dakhla et un centre dans la province d’Aousserd, en plus de trois équipes mobiles pour rapprocher la vaccination au profit des catégories concernées.

Conformément aux Hautes instructions royales, la campagne de vaccination sera gratuite pour l’ensemble des citoyens, l’objectif étant d’immuniser toutes les composantes du peuple marocain, de réduire puis éliminer les cas de contamination et de décès dus à l’épidémie, et de contenir la propagation du virus dans la perspective d’un retour progressif à une vie normale.

NEY
(avec Map)