Dakhla samedi 01 octobre 2022 Inscription à la newsletter

Recherche

OUVERTURE PROCHAINE D’UN CONSULAT SOMALIEN A DAKHLA

A New York, le , vendredi  dernier  et à  l’issue d’un entretien entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser La Somalie et    le ministre somalien des Affaires étrangères, Abshir Omar Jama, ce dernier a annoncé l’ouverture prochaine d’une ambassade à Rabat et d’un consulat général à Dakhla. L’annonce a été faite par le ministre somalien des Affaires étrangères, Abshir Omar Jama. C’était en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Samedi deuxième et dernière journée du tournoi des chefs d’Afrique

Conformément au programme établi, les compétitions de la  seconde et dernière journée du tournoi des chefs d’Afrique ont commencé à 10h.40, ce samedi  10 Septembre avec la dégustation des entremets glacés puis celle  des sucettes glacées.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette prestigieuse compétition marquée par la participation de grands chefs cuisiniers et  pâtissiers africains issus de huit pays que sont le Maroc, pays organisateur, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Ghana, les Îles Maurice, la Tunisie,  l’Egypte et le Burkina Faso. Ainsi à la fin des compétitions de cette journée, l e Maroc a remporté la 5è Coupe d’Afrique de la Pâtisserie, organisée dans le cadre du tournoi officiel des chefs Afrique « TOC Afrique ».

Ainsi àa la fin des compétitions de AA l’issue de 10 H de compétition, l’équipe marocaine a remporté ce prix, suivie des Îles Maurice et de la Tunisie, qui ont accédé respectivement à la deuxième et troisième marche du podium.
Le jury a également décerné un prix spécial à l’équipe du Ghana pour le meilleur esprit d’équipe.

Les trois équipes gagnantes ayant su éblouir les papilles du jury international ont décroché le sésame qui leur permettra de participer à la coupe du monde de la pâtisserie qui se déroulera en janvier prochain à Lyon (France), au Salon de l’hôtellerie et de la restauration (Sirha).

La cérémonie de clôture qui était suivie d’une soirée de gala qu’a abritée le prestigieux Hôtel Dakhla Attitude s’est déroulée en présence  de nombreux élus, notables et responsables de la région.

 

Tourisme à Dakhla.Les hôteliers se mobilisent pour accompagner la croissance du secteur

Une réunion a été tenue entre le Wali de la région de Dakhla Oued Eddahab et les plus grands groupes hôteliers pour réfléchir à une nouvelle approche pour accompagner le dynamisme du secteur du tourisme dans la région, tenant compte de l’augmentation attendue du volume d’hébergement hôtelier dans les prochaines années.

Cette nouvelle approche s’articule sur le renforcement de la coordination entre les professionnels pour promouvoir le potentiel naturel et culturel de Dakhla, ainsi que ses infrastructures d’accueil de haut niveau, l’amélioration de la connectivité aérienne de région et l’ouverture sur de nouvelles compagnies aériennes.

Outre une deuxième ligne aérienne que la RAM devrait mettre en place pour renforcer la liaison de Dakhla avec le continent européen, les professionnels du secteur ont mis l’accent sur la nécessité de diversifier la desserte aérienne de la région en s’ouvrant sur « Air Arabia », « Ryanair », » EasyJet », « Transavia » et « Binter »,

Pour appuyer cette nouvelle approche, les grands groupes d’hôteliers de la région ont décidé de créer une « L’Association des hôteliers de la région de Dakhla », visant la valorisation du potentiel touristique de la région, l’amélioration de l’attractivité des produits touristiques et l’accompagnement des efforts de promotion du secteur.

Pour rappel, le nombre de nuitées dans les hôtels classés de Dakhla est passé de 44 000 en septembre 2020 à près de 90 000 au cours de la même période en 2021, soit une augmentation de près de 101 %. Environ 5 926 touristes ont été enregistrés à l’aéroport de Dakhla au cours des neuf premiers mois de 2021 contre 4 207 touristes durant la même période en 2020.

Impact du repos biologique sur la pêche à Dakhla.Des mesures concertées pour protéger la richesse halieutique de la région et le pouvoir d’achat des pêcheurs

Suite au report de la campagne de pêche au poulpe et à l’interdiction de toutes les activités de pêche dans la région de Dakhla Oued Eddahab, les autorités compétentes ont initié des mesures correctives pour faire adhérer les professionnels de pêche à la préservation de la richesse halieutique de la région et éviter sa déperdition. La décision était difficile mais nécessaire. L’interdiction provisoire de pêche dans la région de Dakhla Oued Eddahab a été décrétée à la lumière des résultats d’investigations menées par l’Institut national de recherche halieutique (INRH) qui ont révélé une dégradation du potentiel halieutique de la région, occasionnée par le nombre très important d’embarcations et de navires actifs dans la zone et la pression qu’ils exercent sur ce potentiel au risque d’en provoquer l’épuisement irrémédiable. L’instauration du repos biologique par le Département de la pêche, conformément au plan d’aménagement des espèces débarqués et à la stratégie Halieutis, a été saluée par une partie des professionnels qui y voit un acte responsable pour préserver et régénérer les richesses halieutiques de la région et freiner la surexploitation des pêcheries. Cette décision a suscité, néanmoins, la protestation de marins de la pêche artisanale et ceux qui s’adonnent à la pêche illicite, ainsi que de jeunes tenant des embarcations vivrières, en raison de l’impact socio-économique du gel de toute activité de pêche sur leurs revenus et sur leurs familles. L’hiver dernier, plus de 11.160 tonnes de poulpe, d’une valeur de 953 MDH, ont été débarqués dans 4 villages de pêche artisanale de la région de Dakhla Oued Eddahab (Labouirda, Lassargua, N’tireft et Imoutlane) et qui emploient entre 3.000 et 8.000 marins-pêcheurs. Immanquablement, le repos biologique prolongé de 6 mois a généré une crise au sein de ce secteur dont dépend une large frange de la population locale, ainsi que l’économie de la région. UN ACCOMPAGNEMENT SOUTENU Face à l’ampleur de la crise socio-économique qui a touché le secteur, des réunions ont été menées dans le cadre de commissions mixtes locales et régionales, sous la supervision du Wali de la région et en partenariat avec des différentes composantes de la pêche dans la région. L’objectif est d’abord de faire adhérer tous les professionnels aux mesures de régulation de la pêche qui visent à préserver les richesses halieutiques de la région et à pérenniser les revenus qu’en tirent les pêcheurs, industriels ou artisanaux. L’objectif est également de recenser les embarcations au niveau de chaque site de pêche pour apporter l’appui nécessaire aux pêcheurs impactés et préserver leur pouvoir d’achat. Chemin faisant, des mesures correctives sont à l’étude pour garantir les droits de tous les professionnels et garantir le fonctionnement normal des différentes composantes du secteur de la pêche, en agissant sur certaines pratiques qui conduisent à la surexploitation des pêcheries et la baisse des stocks disponibles. Pour accompagner et suivre les travaux de ces commissions, le wali de la région a installé un poste de commandement pour coordonner et accélérer la prise de décisions, particulièrement celles visant la résorption de l’impact de la crise sur la population de pêcheurs dans la région. Une évaluation de ce dispositif sera réalisée à l’issue de travaux des commissions locales pour appuyer les bonnes initiatives et procéder aux ajustements nécessaires pour mieux gérer cette crise. Rappelons que le secteur de la pêche revêt une importance capitale dans la région. En 2021, le port de Dakhla a connu le débarquement de 572.593 tonnes, enregistrant une valeur record de plus de 2.81 milliards de dirhams (MMDH) et une augmentation de 34,67% comparativement à 2020.

Dakhla: Le “Pavillon Bleu” flotte sur les plages “Moussafir” et “Oum Labouir”

Initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, et la Fondation internationale pour l’éducation à l’environnement (FEE), le pavillon bleu  a été hissé, en fin de semaine, sur les plages “Moussafir” et “Oum Labouir” à Dakhla.

Répondant aux normes fixées par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et la FEE, notamment celles relatives à la qualité des eaux de baignade, l’information et la sensibilisation, l’éducation à l’environnement, la santé, la sécurité, la mise à niveau et la gestion, ces plages se voient attribuer ce label international pour la 11è année consécutive. La distinction de ces plages a eu lieu lors d’une cérémonie, qui s’est déroulée en présence des représentants des autorités locales, de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, de la protection civile et des membres du conseil communal de Dakhla.

Sur le plan national, un total de 28 plages et deux ports de plaisance hissent cet été le label international “Pavillon bleu”, attribué aux communes qui sont en charge de la gestion complète des plages qui relèvent de leur périmètre : entretien, propreté, équipement, sécurité, formation, sensibilisation, accessibilité. Dans cet effort considérable, ces communes  sont accompagnées par le programme “Plages propres” de la Fondation et soutenues par la Direction Générale des Collectivités Territoriales (DGCT) et les départements ministériels concernés.

Début 2023 Dakhla, la perle du sud marocain, accueillera le deuxième sommet du forum Néguev

Plusieurs pays participeront au deuxième sommet du forum Néguev, aux côtés des membres fondateurs.

Le Maroc pays hôte de ce deuxième sommet qui se déroulera au début de l’année prochaine et  pour l’organisation duquel la ville de Dakhla a été choisie. Selon l’hebdomadaire français « Jeune Afrique » qui a rapporté l’information,  le royaume    œuvre inlassablement  pour faire participer l’état de Palestine à cette édition.

Rappelons que le royaume  de  Bahreïn a abrité, dans le courant du mois de juin dernier le premier  sommet  regroupant de hauts diplomates des USA, d’Israël avec des responsables des ministères des affaires étrangères du Maroc, de Bahreïn, d’Egypte  et des Emirats Arabes Unis.  

Ivanka Trump en Melhfa traditionnelle sahraouie

C’est en compagnie de son mari, l’artisan du rapprochement du Maroc avec Israël et de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, que la fille de l’ex-président américain, Ivanka Trump,  savoure la douceur du climat paradisiaque de Dakhla et la beauté de ses plages.

La jeune femme qui passe des vacances au Maroc, a publié sur son compte sur les réseaux sociaux, plusieurs photos. Dans  l’une de ces photos  on voit la jeune américaine  habillée en sahraouie assise sur l’une des belles plages de Dakhla.

Les internautes marocains ont accueilli avec d’enthousiasme, les photos publiées par Madame Kouchner à laquelle ils ont souhaité un agréable séjour au Maroc.

Le Parlement global pour la tolérance et la paix se réunit à Rabat et Dakhla

Le Parlement global pour la tolérance et la paix est l’un des parlements internationaux les plus importants, spécialisés dans la diffusion des valeurs de tolérance et de paix, il fait partie des instances relevant du Conseil global pour la tolérance et la paix (CGTP) qui se veut une organisation internationale soucieuse de consacrer les principes humanitaires nobles et de diffuser les valeurs de tolérance et de paix entre les peuples et les pays conformément aux orientations et aux principes des Nations Unies.

Selon un communiqué de la Chambre des représentants, cette  tiendra une session du 13 au 15 juillet à cheval entre Rabat et Dakhla,  à laquelle participeront  plus de 80 parlementaires du monde entier, examinera un certain nombre de sujets relatifs à la tolérance et à la paix et sera sanctionnée par un communiqué final.

Lors de cette session, le bureau du Parlement global pour la tolérance et la paix tiendra une réunion en plus des réunions des commissions internes qui s’intéressent au renforcement de la paix, à la femme et à la jeunesse, aux affaires étrangères, au développement durable, aux affaires juridiques et à la lutte contre le terrorisme, précise le communiqué.

Dakhla : Coup d’envoi du premier Forum d’investissement Maroc-Espagne

Plus de 200 entreprises espagnoles  représentées à l’ouverture des travaux du  premier Forum d’investissement Maroc-Espagne. Initié par le Conseil Régional Dakhla Oued Eddahab en coordination avec le ministère du commerce, ce forum, ouvert ce mardi 21 juin 2022 a pour objectif de consolider les relations économiques et de  promouvoir les échanges entre les deux pays voisins.

Rappelant la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, les dernières déclarations de l’Allemagne et de l’Espagne qui soutiennent la souveraineté marocaine du Sahara et l’ouverture de consulats de plusieurs pays dans les Provinces Sud du Maroc, Khattatt Yanja  a souligné que ces succès politiques appellent une dynamique politique d’envergure.

Mettant l’accent sur l’importance des relations qu’entretient le Royaume avec son voisin ibérique, qui sont, par ailleurs, liés par l’histoire et la géographie, Mohamed Zebdi,  président de la Confédération générale des entreprises du Maroc – Dakhla, a fait savoir que ce premier Forum d’affaires Maroc-Espagne intervient après la position du gouvernement espagnol de soutenir le plan marocain d’autonomie, comme étant la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour résoudre le différend sur le Sahara marocain.

Dans son intervention, Rachad Andaloussi Ouriaghli, conseiller exécutif du Fonds d’investissement Kaazar Capital, a tenu à applaudir l’organisation de cet évènement. Selon lui, celui-ci vise, en effet, à mettre en exergue la richesse de la région en termes d’investissement et à réunir les entreprises et les acteurs institutionnels pour faciliter les investissements étrangers à Dakhla.

Pour sa part, Antoine Barranco Hurtado, président du groupe Hélity et entrepreneur, a fait savoir que ce forum est pour les investisseurs espagnols une belle occasion de mieux connaître la région qui, en plus du fait qu’elle regorge de regorge de riches ressources halieutiques, elle  présente de nombreuses potentialités de développement pour le secteur aérien et des infrastructures et peut naturellement être une excellente plateforme de production d’énergies propres, éoliennes et photovoltaïques.

Dakhla accueillera un forum des investissements Maroc-Espagne

Après avoir  accueilli,  les 8 et 9 mars dernier un forum des investissements Maroc-Etats-Unis,  Dakhla abritera un forum des investissements maroco-espagnol, les 21 et 22 juin prochain.  L’événement, organisé par le conseil régional de Dakhla – Oued Eddhab, a pour objectif de présenter les opportunités d’affaires, l’attractivité économique, la richesse de la région en terme d’investissements, ainsi que de réunir les entreprises et les acteurs institutionnels pour faciliter les investissements étrangers à Dakhla», précise un communiqué des  organisateurs. Le forum verra la participation du ministre marocain du Commerce et de l’Industrie, Ryad Mezzour.

La rencontre intervient trois mois après le soutien exprimé, le 14 mars, par le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, au plan marocain d’autonomie au Sahara occidental. Quelques jours avant l’annonce de cet appui politique, une délégation des investisseurs du Pays basque, une région espagnole réputée pour son soutien inconditionnel au Polisario, conduite par Maria Tato, s’est rendue à Dakhla et Laayoune.